sh.sePublications
Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • harvard-anglia-ruskin-university
  • apa-old-doi-prefix.csl
  • sodertorns-hogskola-harvard.csl
  • sodertorns-hogskola-oxford.csl
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
Avant-propos: Pour une phénoménologie du langage : le primat ontologique de la parole
Södertörn University, School of Culture and Education, Aesthetics.ORCID iD: 0000-0002-7789-9777
2020 (French)In: Le problème de la parole: cours au Collège de France: notes 1953-1954 / [ed] Lovisa Andén, Emmanuel de Saint Aubert & Franck Robert, Genève: MētisPresses , 2020, p. 9-32Chapter in book (Other academic)
Abstract [fr]

«Le problème de la parole» est l’un des premiers cours que Merleau-Ponty a donnés au Collège de France : il fait suite aux leçons sur le «Monde sensible et le monde de l’expression» et aux «Recherches sur l’usage littéraire du langage». Tenu entre décembre 1953 et avril 1954, il est bientôt suivi des cours sur «L’institution et La passivité». L’ ensemble fait partie d’un projet global qui vise à élucider les rapports entre le monde sensible et le monde de l’expression. La composition du cours témoigne de l’ampleur et de l’importance de la question du langage pour Merleau-Ponty. Le problème de la parole est constitué de trois parties. La première se consacre aux apports de la linguistique à la pensée du langage – Merleau-Ponty y examine en particulier la linguistique de Saussure et de ses disciples Charles Bally et Joseph Vendryes. La deuxième porte sur l’aphasie et l’acquisition du langage chez l’enfant – Merleau-Ponty y interroge notamment les travaux d’André Ombredane, Roman Jakobson, Kurt Goldstein et Françoise Dolto-Marette. Le cours propose enfin, en un troisième moment, une lecture détaillée de l’œuvre de Marcel Proust. Il ne s’agit donc pas seulement pour Merleau-Ponty de formuler une théorie du langage, il s’agit plus fondamentalement de voir dans la parole l’expression même du monde et de l’être. La linguistique, la pédagogie et la psycho-pathologie du langage, tout autant que la littérature telle qu’elle se déploie avec Proust, révèlent ce pouvoir d’expression de la parole, manifestent les pouvoirs du langage à l’égard du monde sensible.

Place, publisher, year, edition, pages
Genève: MētisPresses , 2020. p. 9-32
Series
ChampContrechamp Grands Ouvrages
Keywords [en]
Merleau-Ponty, literature, language, phenomenology, Marcel Proust, Ferdinand de Saussure
National Category
Philosophy
Identifiers
URN: urn:nbn:se:sh:diva-39688ISBN: 978-2-940563-60-9 (print)OAI: oai:DiVA.org:sh-39688DiVA, id: diva2:1382283
Note

Foreword: Towards a Phenomenology of Language: The Ontological Primacy of Speech

Available from: 2020-01-02 Created: 2020-01-02 Last updated: 2024-03-21Bibliographically approved

Open Access in DiVA

No full text in DiVA

Authority records

Andén, Lovisa

Search in DiVA

By author/editor
Andén, Lovisa
By organisation
Aesthetics
Philosophy

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

isbn
urn-nbn

Altmetric score

isbn
urn-nbn
Total: 171 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • harvard-anglia-ruskin-university
  • apa-old-doi-prefix.csl
  • sodertorns-hogskola-harvard.csl
  • sodertorns-hogskola-oxford.csl
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf